Système d'identification pour le tri de matières plastiques

Client : Machinex
Secteurs d'activité : Manufacturier
Technologies : Vision industrielle, Imagerie hyperspectrale

Contexte

Chef de file international dans la conception et la fabrication de systèmes de tri de matières résiduelles, de recyclage et de gestion des déchets, Machinex a fait appel à l’INO pour son expertise en systèmes automatisés de vision industrielle pour développement d’une nouvelle ligne de stations de tri.

 

Problématique

Les travaux de développement, débutés en 2008, ont permis de créer un système de tri optique pour le recyclage de matières plastiques basé sur la mesure hyperspectrale. L’objectif principal de ce projet collaboratif était de développer une station performante pour limiter au maximum la contamination entre les différentes matières plastiques (telles que PET, HDPE, PVC, LDPE, PP et PS), afin de les trier par catégorie pour un procédé de recyclage optimal.

Le défi qui s’est présenté était de taille, car ces matières plastiques possèdent des compositions moléculaires semblables les unes aux autres. Un autre défi majeur était la vitesse de traitement du système, puisqu’un grand nombre de déchets doivent être identifiés dans un laps de temps extrêmement court. La facilité d’entretien de la machine et la sécurité dans l’usine étaient également des requis prépondérants.

Enfin, une attention particulière a été portée au design optique afin d’optimiser la stabilité de l’alignement du système. Celui-ci est également équipé d’un éclairage optimisé pour cette application, ayant par ailleurs été breveté.

Crédit photo: Machinex

Solution

Les résultats : un taux d’efficacité de 95 % et plus

La solution optique a été intégrée dans la MACH Hyspec®, une station de tri de plastique ultraperformante. Cette station à la fine pointe de la technologie excède les standards de l’industrie grâce à son système de détection rapide en prenant moins d’une milliseconde pour analyser la courroie, permettant ainsi de traiter un grand volume de matières en peu de temps. La profondeur élevée du champ de détection optique à 430 mm de la courroie est d’une efficacité inégalée pour l’éjection d’objets roulants, tels que les bouteilles. Cet équipement de pointe est maintenant offert à travers le monde. Un deuxième projet a permis d’étendre la gamme de matériaux pouvant être triés grâce à cette technologie, tels que le bois et les produits en fibres. Un projet subséquent est en cours et vise à élargir davantage l’offre de Machinex.

Cette collaboration entre Machinex et l’INO est un bel exemple d’innovation dans la réalisation de projets structurants, à savoir le développement d’une gamme de produits compétitive à l’échelle internationale, permettant à un fleuron manufacturier québécois d’augmenter ses parts de marché dans un secteur extrêmement concurrentiel.

«Le projet de Machinex de développer des trieuses optiques pour l’industrie du recyclage était un défi de taille qui nous a demandé plusieurs années de travail. L’INO nous a aidés à accélérer notre processus de développement ; grâce à leurs experts, nous avons pu trouver plus rapidement les solutions aux défis rencontrés.»
Pierre Paré, président-directeur général, Groupe Machinex

Quels sont vos besoins ?

Quels sont vos besoins ?

Écrivez-nous

Fermer

Vous recevrez un courriel de confirmation avec le contenu de votre demande, pour vos archives.