Processeur de radar à ouverture de synthèse

Puissant outil d’imagerie par télédétection, le radar à ouverture de synthèse (SAR) produit des images haute résolution de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques. Ayant la capacité d’opérer 24 h sur 24, 7 jours sur 7, ce système unique nécessite le traitement de données pour former les images finales.  

L’INO a mis au point un processeur optronique à ouverture de synthèse en temps réel compact et léger qui associe des techniques optiques et numériques afin de générer très rapidement des images SAR. Le processeur optronique travaille plus rapidement que la fonction d’acquisition de données, donc sans goulot d’étranglement. Par conséquent, les images SAR sont générées en temps réel. Avantage supplémentaire, sa consommation énergétique en fonction de sa rapidité de traitement surclasse celui de tout autre processeur SAR. Ses caractéristiques combinées en font le processeur de données SAR de choix pour l’intégration aux plateformes spatiales ou aéroportées dont la bande passante est réduite, ainsi que pour toute autre mission qui exige une génération d’images très rapide.

Notre spécialité : le processeur optronique

  • Génération ultrarapide d’image SAR 
  • Faible consommation énergétique
  • Légèreté
  • Dimensions réduites
  • Aucune pièce mobile

Notre force : la flexibilité

La combinaison de nos expertises dans les domaines optiques et numériques nous permet de développer les processeurs les plus rapides tout en maintenant la qualité des images.

Domaines d’application :

  • Défense et sécurité
  • Reconnaissance
  • Visualisation des cibles mobiles (GMTI)
  • Véhicule aérien sans pilote (UAV) tactique
  • Détection de navires
  • Suivi de catastrophe
  • Cartographie de terrain
  • Radar de pénétration de feuillage (FOPEN)
  • Exploration interplanétaire 
  • Surveillance des glaciers

De plus…

Le processeur optronique SAR réalise également le suréchantillonnage, c’est‑à‑dire la génération d’images finales avec un échantillonnage spatial plus élevé sans affecter sa vitesse de traitement, permettant d’améliorer l’interprétation de l’image et la détection d’éléments.

Parmi ses fonctions avancées, mentionnons la flexibilité selon l’angle de visée, la correction des ordres supérieures de la fonction de phase ainsi que le traitement interférométrique, tous en temps réel au moyen du seul processeur SAR et sans pièce mobile. De plus, le processeur peut s’adapter à d’autres systèmes d’imagerie à ouverture de synthèse comme le lidar, les systèmes térahertz et le sonar.

Brevets

Quels sont vos besoins ?

Quels sont vos besoins ?

Écrivez-nous

Fermer

Vous recevrez un courriel de confirmation avec le contenu de votre demande, pour vos archives.