Imprimer

Les revenus

INO est un organisme privé à but non lucratif.

Les sources de revenus d’INO

INO est un organisme privé à but non lucratif dont les revenus proviennent de deux sources :

  • Environ 50 % des revenus sont issus directement de contrats-clients.
  • Environ 50 % des revenus proviennent des investissements en développement technologique des gouvernements québécois et canadien.

Comment sont utilisés les fonds publics?

INO utilise les fonds reçus des paliers de gouvernements pour investir dans le développement de technologies et de solutions pour l’industrie.

Cet investissement permet à INO :

  • de développer des solutions technologiques, créatrices de valeur, pour répondre à des problèmes qui plombent le secteur industriel québécois et canadien;
  • d’utiliser ces technologies pour exécuter des contrats de développement pour ses clients, ce qui leur permet d’accélérer leurs projets d’innovation par une réduction des risques;
  • de faire le pont, en tant que centre d’innovation industrielle, entre la recherche universitaire et l’industrie.

De l’idée à la commercialisation

INO crée de nouvelles technologies et de nouvelles possibilités industrielles grâce à la photonique. Elle remplit trois fonctions essentielles dans la chaîne d’innovation :

  • créer de la valeur;
  • rendre la valeur accessible, c’est-à-dire compatible avec une exploitation commerciale par l’industrie;
  • transférer la valeur à des clients qui seront autonomes pour son exploitation.

Au moment opportun, INO désire transférer ses technologies existantes à toute partie intéressée, en priorisant bien entendu les compagnies canadiennes. Qu’elle soit issue de la recherche interne ou de la recherche collaborative, la propriété intellectuelle peut être partagée en considérant notamment l’apport de chaque partie, ses expertises et les marchés qu’elle sert, le tout dans le but de maximiser les retombées pour le pays.

Voyez les retombées économiques d’INO depuis 30 ans.

Exemple

Pour l’exercice financier 2019-2020, INO a reçu 24,7 M$ des gouvernements provincial et fédéral pour son programme de recherche interne.

L’investissement combiné des deux gouvernements se traduit annuellement par une augmentation[1] :

  • du PIB du Québec de 30 $ pour chaque dollar investi dans INO par le gouvernement du Québec;
  • du PIB du Canada de 48 $ pour chaque dollar investi dans INO par le gouvernement du Canada.

Découvrez les exemples de nos clients.

[1] Bourret, D., S. Poitras and V. Abecia, “Études de retombées économiques 2020,” AECOM Consultants, November 2020.

Contact

Le site INO.com utilise des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Si vous continuez à utiliser ce site sans modifier vos préférences de cookies, nous en conclurons que vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou pour modifier vos préférences de cookies, consultez notre politique relative aux cookies.

En savoir plus