Imprimer

Sacs pour perfusion intraveineuse: À quand la fin des rappels et des problèmes d’approvisionnement?

Notre système de santé consomme de grandes quantités de sacs pour perfusion intraveineuse, et le contrôle de la qualité est un facteur déterminant pour maintenir ce marché lucratif. Or, il n’est pas rare que des sacs défectueux fassent l’objet de rappel, ce qui perturbe grandement la poursuite des activités de l’industrie et du système de santé.

Biomed Sécurité
Suzie Dufour
Date  Janvier 2020

Ces rappels entraînent des coûts supplémentaires imprévus (estimés à 5 milliards de dollars par BCC) pour les fabricants et des problèmes d’approvisionnement pour le réseau de la santé. Sans compter qu’ils mettent en péril la santé des patients. Des méthodes d’inspection plus efficaces sont donc nécessaires pour prévenir les rappels et les pénuries.

Plusieurs défauts peuvent compromettre l’intégrité des sacs pour perfusion intraveineuse : perforations micrométriques, irrégularités dans la soudure du sac, matériaux étirés au-dessus les ports et les connecteurs aux points de jonction, points de friction, points fragiles et ports mal insérés. Comme ils sont faits d’un matériau transparent et qu’ils sont généralement remplis de solution claire, leurs défauts sont très difficiles à détecter à l’œil nu et même par un système d’inspection perfectionné. Qui plus est, les systèmes d’inspection doivent être intégrés au module de contrôle de la qualité de la chaîne de production. Le plus souvent, l’inspection est effectuée par des personnes qui ne sont pas toujours au sommet de leur forme. Autant de facteurs qui augmentent le risque de défaut à la sortie de l’usine et donc de rappel.

En général, aussitôt qu’un prestataire de soins signale un sac défectueux, le fabricant lance un rappel pour l’ensemble du lot, ce qui représente des coûts énormes, auxquels s’ajoutent tous les coûts engendrés par l’interruption de production, le remplacement du produit et les problèmes logistiques connexes. Cette décision est lourde de conséquences pour le fabricant : en plus de perdre de l’argent, il risque de perdre la confiance de ses clients et du grand public. Enfin, une bonne solution d’inspection diminue le risque d’aggravation des pénuries. Comme pas moins de 200 000 patients ont besoin d’une perfusion chaque jour dans le monde, la FDA suit de près la situation. D’ailleurs, depuis 2014, elle travaille étroitement avec les principaux fabricants à l’atténuation des situations de pénuries.

Au fil des ans, INO a mis son expertise en imagerie, en fusion d’images, en conception optique et en traitement d’images au service du développement de solutions d’inspection pour le contrôle de la qualité, dont une technologie d’imagerie à fréquence vidéo pour détecter les perforations quasi invisibles. Cette technologie a révélé sa fiabilité en détectant les fuites sur plusieurs échantillons de sacs inspectés dans différents environnements. En outre, cette méthode est compacte et s’intègre sans problème aux protocoles de production et d’inspection en place.

N'est-ce pas évident?

N'est-ce pas évident?

Forte des 6 000 solutions sur mesure développées par ses ingénieurs et ses chercheurs, INO est bien outillée pour guider ses clients à chacune des cinq phases de développement :

  • Analyse des besoins
  • Planification
  • Prototype
  • Intégration d’une solution complète
  • Transfert et mise à l’échelle de la production

Il est possible d’éliminer une bonne partie des rappels et des coûts associés. Si l’inspection des sacs pour perfusion intraveineuse est un défi pour vous, communiquez avec nous et nous vous expliquerons comment, à partir de notre technologie, nous pouvons développer une solution adaptée à vos besoins.

À propos de l'auteur

Suzie Dufour

Gestionnaire de solutions

Suzie est à INO depuis 2015 comme chercheur et elle est devenue, en 2019, gestionnaire de solutions.  Sa forte expertise inclut les sujets de la biophotonique, la neurophotonique, l’ophtalmologie, l’imagerie biomédicale et l’expérimentation in vivo.  En tant que chercheure, elle a participé à des projets sur la chirurgie laser, l’imagerie et la détection ophtalmique ainsi que la photonique imprimable.  Elle est l’auteur et coauteur de plus de 20 publications et elle a donné plus de 30 présentations scientifiques.

Consulter son profil sur LinkedIn

Continuez la conversation

Contact

Le site INO.com utilise des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Si vous continuez à utiliser ce site sans modifier vos préférences de cookies, nous en conclurons que vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou pour modifier vos préférences de cookies, consultez notre politique relative aux cookies.

En savoir plus