Imprimer

Couches minces optiques pour le télescope spatial James Webb

Client : COM DEV

La mission du télescope spatial James Webb (JWST) est le fruit d’une coopération internationale entre la NASA, l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne (ASC). Cette mission a pour objet d’étudier l’origine et l’évolution des galaxies, des étoiles et des systèmes planétaires. Le JWST fait figure de successeur du télescope spatial Hubble, dont il se distingue par des fonctions optimisées qui lui permettront de travailler dans une gamme différente de longueurs d’onde. Son lancement est prévu pour 2013 et son exploitation devrait durer cinq ans. Notre participation à ce projet consiste à fabriquer, en collaboration avec COM DEV, les miroirs, les revêtements antireflets et les plots de connexion sur les deux plaques formant la cavité Fabry-Pérot accordable (TFI, Tunable Filter Imager) qui sera intégrée au FGS (Fine Guidance Sensor).

Au cœur de l’observatoire JWST se trouve un grand télescope doté d’un miroir primaire segmenté de 6,5 mètres de diamètre (contre 2,4 mètres pour Hubble), ce qui offre un champ de vision relativement important. COM DEV doit fournir un détecteur de guidage de précision (FGS) conçu pour maintenir la direction du télescope avec une précision de plus d’un millionième de degré, ce qui permettrait, par exemple, de viser avec exactitude un objet de l'épaisseur d’un cheveu à une distance de 3 km. Une telle précision est essentielle pour que les instruments du JWST puissent réaliser leurs mesures scientifiques. Le FGS comprendra également une caméra d’imagerie avec filtre accordable, afin de permettre l'imagerie scientifique en bandes spectrales étroites. En 2002, COM DEV se tournait vers nous pour l’assister dans le développement de ce projet et fabriquer les miroirs, les revêtements antireflets et les plots de connexion sur les deux plaques formant la cavité Fabry-Pérot accordable (TFI), laquelle sera ensuite intégrée au FGS.

Le JWST évoluera dans l’espace bien au-delà de l’atmosphère terrestre, puisqu’il sera placé au deuxième point de Lagrange (L2) à 1,5 million de kilomètres de la Terre dans la direction opposée au Soleil. Depuis ce poste d’observation, ce puissant télescope promet de révolutionner notre vision de l’Univers.

Contact

Le site INO.com utilise des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Si vous continuez à utiliser ce site sans modifier vos préférences de cookies, nous en conclurons que vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou pour modifier vos préférences de cookies, consultez notre politique relative aux cookies.

En savoir plus